Le temps passe

Sans même qu’on s’en rende compte, le temps passe. Nous voilà déjà dans la 6e semaine de la saison, les premiers agneaux ont déjà pris leurs quartiers sur le Chant des Cailles, et les derniers ne devraient plus tarder à naitre. Ces petits derniers d’ailleurs sont les enfants de celles qui gambadaient l’année passée sur le champ, quand elles étaient encore de jeunes agnelles. Les voici mamans ! Enfin presque, ce sont les dernières naissances tardives car on a attendu qu’elles aient un âge décent pour les mettre avec le bélier. Certaines d’ailleurs n’ont pas voulu de la maternité, et ont préféré revenir sur le champ avec les nouveau agneaux, vous les reconnaitrez facilement…

Bref, les feuillent poussent, les fleurs aussi, l’herbe pas assez vite, en tout cas c’est ce qu’en disent les brebis, mais elles trouvent toujours de quoi râler !

Et dernière info, cette semaine on a fait les premières tommes de l’année, à déguster dans environ un mois. Peut-être un rien trop salées, dû à un petit oubli dans la saumure…mais heureusement il en faut pour tous les goûts ! 😉

 

P1040271

Histoire de fumiers

Un peu tard c’est vrai, mais il y a quelques semaines on a enfin épandu dans la prairie le tas de fumier de l’année passée, qui trônait tout en compostant fièrement devant la bergerie. Il va maintenant fertiliser l’herbe et les pommiers.
Pour cela cette année on a fait appel à un petit tracteur, parce que nos dos se souviennent encore de ce chantier l’année passée. Et puis on n’était pas très contents du résultat.

Bref, cela faisait de la place pour le nouveau fumier, celui qui a été piétiné tout l’hiver par les brebis et qui leur tenait bien chaud. On l’a donc sorti courageusement, à la fourche celui-là, pendant toute une journée. Les fourches se croisent, les brouettes se remplissent, vont et viennent, le tas monte… Il prend dignement la succession de l’ancien tas.

Une bonne journée s’achève, une bonne chose de faite. Et quel plaisir de ne plus devoir marcher plié en 2 dans la bergerie!

Merci à tous ceux qui sont venus nous prêter main forte, sinon on y serait toujours!!!

Pour ceux qui ont raté ça, c’est bien triste, mais il y en aura d’autres, pas de soucis, les brebis y travaillent chaque jour!

P1040282

P1040285

P1040299

P1040302

Les fromages chez Farilu

Nous avons le plaisir de vous annoncer le retour des fromages du Bercail chez Farilu à partir du lundi 4 avril! Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une petite boulangerie extraordinaire qui fait du pain, des couques, des biscuits, des pâtisseries 100 % artisanales et presque 100% Bio et dans laquelle travaillent 15 jeunes en situation de déficience intellectuelle modérée. Elle se trouve dans la rue des Garennes, 71, entre les 3 Tilleuls et la place Wiener. Pas facile à trouver la première fois mais ensuite, on ne l’oublie plus! Horaires: du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30 (www.farilu.be).

Un conseil: goûtez aussi la quiche des bergers, à base du fromage du Bercail, un vrai délice!

IMGP9922

Les fromages sont de retour! Et les agneaux aussi!

Bonjour à toutes et à tous,

Voilà, la saison est bel et bien lancée au Bercail, nous avons déjà 28 agneaux et nous venons de recommencer la traite! En effet ces garnements sont assez grands pour se passer de lait et, soit dit en passant, pour faire les 400 coups!

Donc on les envoie sur le Chant des Cailles pour continuer leur éducation avec vous!

Et du même coup les fromages sont de retour évidemment!

Le coup d’envoi est prévu

le dimanche 20 mars de 14H à 16H sur le Chant des Cailles!

Au programme: arrivée des premiers agneaux à 14H, vente de jus de pommes et surtout, arrivée des premiers fromages de la cuvée 2016!

A partir du 20 mars,vous retrouverez nos fromages:

  • Tous les dimanches sur le Chant des Cailles (av. des cailles), de 14h à 16h
  • Chez Farilu (boulangerie bio au 71 rue des Garennes) du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30 !

Par contre, nous avons décidé de supprimer les permanences au Delvaux. Désolés pour celles et ceux qui y tenaient mais cela représentait vraiment trop de travail pour pas assez de monde au final.

Nous relançons également les abonnements du Bercail! Cet abonnement est un réel soutien à notre projet car il nous permet de mieux planifier les ventes sur l’année! En échange, on vous promet de bien vous chouchouter.

Pour plus d’infos sur les abonnements et pour vous inscrire, cliquez ici

N’hésitez pas à venir le 20 mars pour (re)découvrir les fromages et pour nous poser vos questions!

Attention, les abonnements débutent seulement le dimanche 27 mars!

Au plaisir de vous revoir le 20 mars pour fêter le retour des fromages et du printemps!

Reprise des ventes: 2 séances d’info communes maraichers, bergers, herboristes

Bonjour à tous!

Bon, ce n’est pas encore tout à fait le printemps, on est d’accord, néanmoins certaines prémices se révèlent déjà. En effet, la vie recommence doucement à bouillonner au Chant des Cailles, après quelques semaines de relative léthargie.

Du côté du Bercail, 13 nouveaux agneaux gambadent déjà dans la bergerie, le premier ayant donné le coup d’envoi dès le 29 janvier. C’est assez tôt par rapport à nos plans, mais on ne peut pas tout contrôler dans la nature, et notre bélier est un rebelle plaisantin!
Il a réussi à se jouer à la fois de notre attention et de la cape censée l’empêcher de commencer son œuvre trop tôt. Et 5 mois plus tard les voilà!
Nous étions assez fiers d’avoir tout prévu pour accueillir les petits nouveaux,  c’est-à-dire principalement de beaux box de maternité qui se perfectionnent d’année en année.
Mais il y a encore bien d’autres choses à préparer avant de se lancer dans la grande activité fromagère. Cave d’affinage à rafraichir, fromagerie à réaménager, joyeusetés administratives, porte ouverte à organiser, prévoir la commercialisation, quelques coups de balai et/ou de marteau par-ci par-là, … On va, court ,vole!

Du côté des Maraichers, point le temps de s’endormir pendant cet hiver plus que doux. Les choux, mâches, épinards, poireaux et autres légumes sont toujours en pleine forme et les récoltes toujours de mises pour le plus grand bonheur des membres. Nous avons donc profité d’un temps plus que clément pour améliorer nos infrastructures : une nouvelle serre, le prolongement des lignes d’irrigation ainsi qu’une nouvelle pépinière qui accueillera dès la semaine prochaine les premiers semis pour le printemps. Le plan de culture quant à lui est fin prêt, les semences commandées et les premiers semis de petits pois et pois mange-tout commencent à germer dans les serres. Il ne reste plus qu’à… chercher du fumier pour la couche chaude, organiser la récupération d’eau de pluie, mettre à neuf les outils et boucler les nouvelles inscriptions.

Du côté d’Herbae, Anouk rejoint Anja pour développer le projet de production et commercialisation des plantes aromatiques et comestibles. Dans le jardin, le travail recommence doucement. Après une séance de désherbage, il est temps de passer la grelinette et de semer la Bardane, l’Alliaire, le Plantain et la Mauve, entre autre. Grâce à cet hiver particulièrement doux, le Thym, la Sauge et l’Origan sont encore en pleine forme et nous attendons avec impatience les Menthes, la Verveine, la Mélisse et les autres aromatiques. Cette année, nous aurons le plaisir de vous proposer de nombreux ateliers, balades et activités autour des plantes, notamment les apéros sauvages et les Wild Food Walks, des moments conviviaux et de découverte.

Et puis une nouveauté sur le champ dès la fin février: des fleurs à couper de toutes sortes. Cela commence avec les jonquilles et puis, en fonction de l’agenda de Dame Nature, suivront rapidement les tulipes colorées et les iris -l’emblème de Bruxelles, produite et cueillie à Bruxelles ! Les sortes des fleurs disponibles varient au fil des saisons. Ces fleurs sont produites sur places de façon artisanale, locale et sans pesticides. Vous pouvez les cueillir vous-même et composer votre bouquet, en self-service, et payer à la pièce dans l’urne prévue à cet effet.
Donc voilà, pas encore de printemps mais la nouvelle saison de production est néanmoins déjà en route. Et avec elle les différents abonnements reprennent. Car ce n’est pas tout de produire, il faut que ça nourrisse!
Voilà pourquoi, nous vous invitons à 2 séances d »informations pour découvrir ou re-découvir la Ferme du Chant des Cailles, ses 3 pôles professionnels, et leurs systèmes d’abonnements respectifs!

                           le jeudi 3 mars à 19h
                           le dimanche 6 mars à 16h

à la salle de la Vénerie, place Antoine Gilson, 3

De quoi est constituée la Ferme Du Chant des Cailles? Quelle est la différence entre les abonnements de fromages et de légumes, quel est leur lien?
Qu’est-ce que le Bercail, pourquoi les soutenir en vous abonnant aux paniers de fromages de brebis, comment ça marche?
Qui sont les Maraichers, comment fonctionne leur abonnement de légumes, qu’est-ce que l’auto-récolte?
Comment se fournir en herbes médicinales et aromatiques sur le champ? Comment participer aux ateliers pour apprendre à les transformer?

En voilà des questions qui trouveront leurs réponses, on l’espère!

En vous souhaitant le meilleur pour cette année et en espérant vous croiser bientôt sur le champ!

Les pôles professionnels de la Ferme du Chant des Cailles

affiche-seance-d'info2016 allégée

Chantier bucolique et campagnard : venez vider du fumier avec nous

Voilà, tout le monde est bien rentré au bercail, grâce à l’efficace transhumance boitsfortoise de ce 15 novembre. Pour cette 2e édition, environ 200 personnes ont réalisé une haie d’honneur sur le passage des 14 moutons qui quittaient le champ des Cailles pour rejoindre le troupeau au couvent Sainte Anne.

Mais l’hiver est bien installé maintenant ; l’herbe ne pousse plus, les prairies sont humides et boueuses, le temps aussi… les brebis ne voient plus l’intérêt de sortir. Alors on leur prépare un nid douillet au chaud dans la bergerie, où elles resteront jusqu’à la saison nouvelle. Cette préparation consiste à rafistoler, agrandir, réaménager le bâtiment, mais aussi à vider le fumier accumulé pendant tout l’été, et à épandre dans le verger le précédent fumier qui a eu bien le temps de composter en tas comme il se doit.

Pour cela, bien que nous soyons fort motivés et même forts tout court (enfin chacun fait ce qu’il peut…), à 3 nous en avons pour plusieurs longs jours et de nombreuses séances de kiné pour récupérer notre dos.

Donc si certains d’entre vous veulent agréablement remplacer/complémenter leur session d’aérobic ou de musculation par un travail en plein air (presque pur), on vous invite bien volontiers ce dimanche 6 décembre de 10h à 16h. Si en plus vous avez des brouettes et des fourches à amener, on est comblés !

Vous serez bien entendu autorisés à manger vos friandises de St Nicolas sur le chantier.

Vous pourrez repartir avec autant de fumier que vous voulez, frais ou composté, magnifique or noir pour vos plantations.

N’oubliez pas dans ce cas d’amener des sacs ou autres récipients, et dans tous les cas de bons vêtements de travail et un pic-nic pour l’auberge espagnole norvégienne à midi (assortie d’un froid nordique).

D’avance un grand merci à ces bras courageux !

Merci de prévenir si vous serez des nôtres, qu’on puisse annuler nos rendez-vous de kiné, et surtout qu’on s’organise.

Un bon hiver à vous !

Transhumance à Watermael-Boitsfort le dimanche 15 novembre à 14H

C’est un grand jour qui se prépare! En effet, les bergers et bergères du Bercail ont décidé de relancer l’exploit de l’année dernière: une transhumance dans les rues de Watermael-Boitsfort!

Après 7 mois sur le chant des cailles, les 13 agnelles (agneaux femelles) sont prêtes pour devenir maman à leur tour. Notre bélier, dénommé Johnny, après avoir fécondé les brebis du Bercail, s’en est donc allé rejoindre les demoiselles du chant des cailles.

C’est donc ce petit troupeau de 14 moutons qu’il faudra ramener au Bercail !

Rendez-vous donc le dimanche 15 novembre à 14H près de l’abri des moutons sur le chant des cailles !

Nous commencerons par une explication sur le déroulement de la transhumance. Ensuite, nous sortirons du champ, nous descendrons l’avenue des cailles puis la rue des hannetons et nous entrerons sur le terrain du Couvent Sainte Anne par la résidence du CPAS.

Pour clôturer cet évènement, nous vous proposerons de déguster du jus de pommes chaud du Bercail et de faire vos réserves de jus de pommes pour l’hiver (cubis de 5 litres ou bouteilles d’1 litre)!

Nous aurons également du fil à tricoter 100% Watermael-Boitsfort ! Oui oui, vous avez bien lu, notre laine sera prête pour le jour J!

Voilà, tout est dit! Bienvenue à toutes et à tous pour cette balade inédite.

Au plaisir de vous y voir!

Les brebis vous souhaitent un bon hivernage

Ca y est, c’est fini, les brebis sont en pause syndicale! Non seulement l’hiver et la froidure approche, il est temps de faire des réserves, mais en plus dans leur ventre se développent déjà les futurs agneaux qui dès février gambaderont dans la bergerie.
L’heure n’est donc plus à penser à faire du lait, mais plutôt à prendre un peu de repos bien mérité avant la suite!
Plus de fromages donc avant mars 2016, le temps que les agneaux soient sevrés.

Pour être tenus informés, inscrivez-vous à la newsletter!

Continue reading

Le Bercail finit doucement sa saison

Bonjour à tous !

Un vent frais souffle sur les toisons qui repoussent, aussi bien celles des moutons que des bergers, les derniers vacanciers reviennent, et ça sent doucement la fin de la saison. La lactation a diminué de moitié ce mois-ci, passant de 30 litres à 15 litres par jour, ce qui ne fait plus beaucoup de fromages.

Nous sommes donc au regret de vous annoncer que l’hivernal régime sans lactose des fidèles au Bercail va commencer.

Car comme le savent ceux qui en ont déjà souffert l’année passée, les brebis sont des animaux magnifiques mais qui ne donnent du lait que 7-8 mois par an, après avoir agnelé, et de moins en moins au fil de la saison.

Heureusement nous avons encore en réserve quelques tommes précieusement affinées. En effet ces fromages à pâte pressée se gardent en cave plusieurs mois. Ils permettent de faire des réserves quand le lait est abondant pour les jours plus maigres. Mais par contre avec un litre de lait on ne fait que 140 g de tomme. Pour comparaison, en fromage frais on obtient 340 g par litre de lait.

C’est en fait une recette complètement différente de nos autres fromages et on est bien contents d’avoir enfin pu essayer. Tout varie : les ferments, la température d’emprésurage, la quantité de présure, le temps d’acidification, le brassage, la mise en moule, le salage, l’affinage, etc. Et il faut jouer avec tout cela pour tenter d’obtenir les meilleurs résultats en fonction de nos conditions d’affinage, qu’on ne peut pas complètement contrôler. C’est un peu de la magie…

Grâce à ces stocks nous espérons continuer à avoir assez de fromages pour continuer à assurer les ventes jusqu’au samedi 19 septembre. En effet ce jour-là auront lieu les portes ouvertes de la Ferme du Chant des Cailles. L’invitation officielle et le programme arrivent…. A cette occasion, nous vendrons exceptionnellement le samedi à la place du dimanche sur le champ, et ce sera notre dernière permanence ouverte à tous.

Ensuite les fromages seront réservés aux abonnés, mais les lieux et heures de permanences resteront normalement inchangés. Le 11 octobre la saison des fromages sera officiellement terminée. Ô vous les étoiles abonnées, ne tardez donc pas trop à venir chercher vos paniers en retard…

Bien que toute notre équipe de brebis fasse de son mieux, il se peut tout de même que d’ici là, les produits du Bercail se raréfient. N’en veuillez à personne, ce sont les cycles de la nature.

Nous vous conseillons donc de venir plutôt en début de marché sur le champ (à 14h) et au Delvaux ou en début de semaine chez Farilu si vous voulez être sûrs de trouver encore de la diversité.

Sinon mises à part ces restrictions, tout va bien au Bercail, les agneaux grandissent et les pommes grossissent, les mères paissent et les bergers réfléchissent.

En vous souhaitant un bon retour de vacances pour certains, un joyeux plaisir de rester chez soi pour d’autres, on se réjouit de vous recroiser sur le champ !

tommes 2