Sur la question des constructions sur le champ

Il y a presque 4 ans à présent, le formidable élan de la Ferme du Chant des Cailles est né sur le champ.

Par une belle après-midi d’été, nous avons été accueillis par le Logis, propriétaire du terrain, qui nous précisait d’emblée le caractère précaire de l’occupation qu’il nous proposait : des constructions viendraient un jour. Cette perspective en a découragé quelques-uns mais la très grande majorité de ceux qui étaient présents ce jour-là, a saisi cette occasion de vivre ensemble une aventure inédite.

Les activités de tous les pôles ont pris une ampleur dont peu, pas même nous, n’avaient osé rêver. Notre énergie et notre enthousiasme ont grandi d’autant plus que, très vite, la Commune et le Logis se sont prononcés pour le maintien des activités agricoles et pour que les constructions ne dépassent pas un tiers du champ. Ils prévoyaient aussi d’intégrer aux constructions une maison de quartier dont les locaux pourraient être utilisés en partage avec la Ferme.

Le projet de construction de logements est arrivé bien plus vite que nous l’avions imaginé. Nous avons alors invité Madame Frémault, ministre du Logement et de l’Environnement, à découvrir le champ. Après de nombreux contacts, elle nous a proposé de réfléchir à un projet exemplaire alliant logements et agriculture urbaine, et de participer au comité de pilotage prévu pour accompagner le projet de construction.

Nous restons néanmoins très inquiets des conséquences que peuvent avoir les constructions sur le champ, car elles risquent de mettre en péril l’équilibre des activités professionnelles de la Ferme et avec lui la dynamique citoyenne que ces activités ont impulsé dans le quartier car l’alliance qui s’est opérée ici entre producteurs et habitants est unique.

Nous avons aussi conscience des enjeux sociaux qui se jouent autour de nous et souhaitons être des acteurs positifs des changements qui s’opèrent aujourd’hui dans les Cités jardins. Pour cela, nous avons besoin d’un espace qui permette la viabilité économique des pôles professionnels, qui nous permette de nous rassembler et qui suscite l’envie de tous de participer à notre dynamique.

Face à la perspective de voir des constructions sur le champ, nous avons accepté de participer au processus qui nous était proposé afin que le projet qui sortira de terre rencontre au mieux les besoins de la Ferme pour que ses activités puissent être pérennes. Mais bien sûr, si les acteurs du projet de construction sur le champ s’accordaient pour en modifier l’implantation, nous verrions l’avenir plus sereinement.

Aujourd’hui, la commune a entamé une réflexion avec Le Logis et le Floréal pour évaluer la possibilité de construire ces logements ailleurs, dans le quartier, sur un terrain constructible appartenant à Floréal. La Ferme a également été consultée dans ce processus.

Par ailleurs, un collectif de citoyens et de riverains non mandatés par l’ASBL La Ferme du Chant des Cailles a lancé une pétition demandant que le champ soit totalement préservé de toute construction.

Nous sommes touchés par les nombreuses marques de sympathie venant des citoyens, du Logis et de Floréal ainsi que des pouvoirs publics. Elles sont une réelle reconnaissance de notre travail sur le champ et de l’apport du projet du Chant des Cailles dans le quartier.

650D Cailles portes ouvertes 2015 233

Rendez-vous tous les dimanches sur le champ

N’hésitez pas à passer, pour voir, discuter, rencontrer, faire vos emplettes tous les dimanches de 14H à 16H sur le Chant des Cailles! Vous y trouverez tous les fromages du Bercail ainsi que les herbes aromatiques d’Herbae cultivées sur le champ!

Mais vous y trouverez aussi beaucoup de jardiniers qui cultivent leurs parcelles, les agneaux dans leur costume du dimanche, les légumes qui poussent patiemment, les recettes qui s’échangent entre 2 semis, les apéros improvisés, …
C’est un excellent moment pour y profiter de l’ambiance conviviale du champ, découvrir le projet et poser vos questions, etc.

Pour les retardataires, il est toujours possible de s’abonner aux fromages et aux herbes aromatiques en suivant ces liens:

Fromages du Bercail

Herbae

Les fromages chez Farilu

Nous avons le plaisir de vous annoncer le retour des fromages du Bercail chez Farilu à partir du lundi 4 avril! Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une petite boulangerie extraordinaire qui fait du pain, des couques, des biscuits, des pâtisseries 100 % artisanales et presque 100% Bio et dans laquelle travaillent 15 jeunes en situation de déficience intellectuelle modérée. Elle se trouve dans la rue des Garennes, 71, entre les 3 Tilleuls et la place Wiener. Pas facile à trouver la première fois mais ensuite, on ne l’oublie plus! Horaires: du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30 (www.farilu.be).

Un conseil: goûtez aussi la quiche des bergers, à base du fromage du Bercail, un vrai délice!

IMGP9922

Les fromages sont de retour! Et les agneaux aussi!

Bonjour à toutes et à tous,

Voilà, la saison est bel et bien lancée au Bercail, nous avons déjà 28 agneaux et nous venons de recommencer la traite! En effet ces garnements sont assez grands pour se passer de lait et, soit dit en passant, pour faire les 400 coups!

Donc on les envoie sur le Chant des Cailles pour continuer leur éducation avec vous!

Et du même coup les fromages sont de retour évidemment!

Le coup d’envoi est prévu

le dimanche 20 mars de 14H à 16H sur le Chant des Cailles!

Au programme: arrivée des premiers agneaux à 14H, vente de jus de pommes et surtout, arrivée des premiers fromages de la cuvée 2016!

A partir du 20 mars,vous retrouverez nos fromages:

  • Tous les dimanches sur le Chant des Cailles (av. des cailles), de 14h à 16h
  • Chez Farilu (boulangerie bio au 71 rue des Garennes) du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30 !

Par contre, nous avons décidé de supprimer les permanences au Delvaux. Désolés pour celles et ceux qui y tenaient mais cela représentait vraiment trop de travail pour pas assez de monde au final.

Nous relançons également les abonnements du Bercail! Cet abonnement est un réel soutien à notre projet car il nous permet de mieux planifier les ventes sur l’année! En échange, on vous promet de bien vous chouchouter.

Pour plus d’infos sur les abonnements et pour vous inscrire, cliquez ici

N’hésitez pas à venir le 20 mars pour (re)découvrir les fromages et pour nous poser vos questions!

Attention, les abonnements débutent seulement le dimanche 27 mars!

Au plaisir de vous revoir le 20 mars pour fêter le retour des fromages et du printemps!

Reprise des ventes: 2 séances d’info communes maraichers, bergers, herboristes

Bonjour à tous!

Bon, ce n’est pas encore tout à fait le printemps, on est d’accord, néanmoins certaines prémices se révèlent déjà. En effet, la vie recommence doucement à bouillonner au Chant des Cailles, après quelques semaines de relative léthargie.

Du côté du Bercail, 13 nouveaux agneaux gambadent déjà dans la bergerie, le premier ayant donné le coup d’envoi dès le 29 janvier. C’est assez tôt par rapport à nos plans, mais on ne peut pas tout contrôler dans la nature, et notre bélier est un rebelle plaisantin!
Il a réussi à se jouer à la fois de notre attention et de la cape censée l’empêcher de commencer son œuvre trop tôt. Et 5 mois plus tard les voilà!
Nous étions assez fiers d’avoir tout prévu pour accueillir les petits nouveaux,  c’est-à-dire principalement de beaux box de maternité qui se perfectionnent d’année en année.
Mais il y a encore bien d’autres choses à préparer avant de se lancer dans la grande activité fromagère. Cave d’affinage à rafraichir, fromagerie à réaménager, joyeusetés administratives, porte ouverte à organiser, prévoir la commercialisation, quelques coups de balai et/ou de marteau par-ci par-là, … On va, court ,vole!

Du côté des Maraichers, point le temps de s’endormir pendant cet hiver plus que doux. Les choux, mâches, épinards, poireaux et autres légumes sont toujours en pleine forme et les récoltes toujours de mises pour le plus grand bonheur des membres. Nous avons donc profité d’un temps plus que clément pour améliorer nos infrastructures : une nouvelle serre, le prolongement des lignes d’irrigation ainsi qu’une nouvelle pépinière qui accueillera dès la semaine prochaine les premiers semis pour le printemps. Le plan de culture quant à lui est fin prêt, les semences commandées et les premiers semis de petits pois et pois mange-tout commencent à germer dans les serres. Il ne reste plus qu’à… chercher du fumier pour la couche chaude, organiser la récupération d’eau de pluie, mettre à neuf les outils et boucler les nouvelles inscriptions.

Du côté d’Herbae, Anouk rejoint Anja pour développer le projet de production et commercialisation des plantes aromatiques et comestibles. Dans le jardin, le travail recommence doucement. Après une séance de désherbage, il est temps de passer la grelinette et de semer la Bardane, l’Alliaire, le Plantain et la Mauve, entre autre. Grâce à cet hiver particulièrement doux, le Thym, la Sauge et l’Origan sont encore en pleine forme et nous attendons avec impatience les Menthes, la Verveine, la Mélisse et les autres aromatiques. Cette année, nous aurons le plaisir de vous proposer de nombreux ateliers, balades et activités autour des plantes, notamment les apéros sauvages et les Wild Food Walks, des moments conviviaux et de découverte.

Et puis une nouveauté sur le champ dès la fin février: des fleurs à couper de toutes sortes. Cela commence avec les jonquilles et puis, en fonction de l’agenda de Dame Nature, suivront rapidement les tulipes colorées et les iris -l’emblème de Bruxelles, produite et cueillie à Bruxelles ! Les sortes des fleurs disponibles varient au fil des saisons. Ces fleurs sont produites sur places de façon artisanale, locale et sans pesticides. Vous pouvez les cueillir vous-même et composer votre bouquet, en self-service, et payer à la pièce dans l’urne prévue à cet effet.
Donc voilà, pas encore de printemps mais la nouvelle saison de production est néanmoins déjà en route. Et avec elle les différents abonnements reprennent. Car ce n’est pas tout de produire, il faut que ça nourrisse!
Voilà pourquoi, nous vous invitons à 2 séances d »informations pour découvrir ou re-découvir la Ferme du Chant des Cailles, ses 3 pôles professionnels, et leurs systèmes d’abonnements respectifs!

                           le jeudi 3 mars à 19h
                           le dimanche 6 mars à 16h

à la salle de la Vénerie, place Antoine Gilson, 3

De quoi est constituée la Ferme Du Chant des Cailles? Quelle est la différence entre les abonnements de fromages et de légumes, quel est leur lien?
Qu’est-ce que le Bercail, pourquoi les soutenir en vous abonnant aux paniers de fromages de brebis, comment ça marche?
Qui sont les Maraichers, comment fonctionne leur abonnement de légumes, qu’est-ce que l’auto-récolte?
Comment se fournir en herbes médicinales et aromatiques sur le champ? Comment participer aux ateliers pour apprendre à les transformer?

En voilà des questions qui trouveront leurs réponses, on l’espère!

En vous souhaitant le meilleur pour cette année et en espérant vous croiser bientôt sur le champ!

Les pôles professionnels de la Ferme du Chant des Cailles

affiche-seance-d'info2016 allégée

Fleurs à couper à Boitsfort !

Vous aimez les fleurs, la nature et les couleurs. Vous êtes attentif au commerce de proximité et aux initiatives innovantes ? Vous voulez contribuer à faire partie du monde de Demain, dès aujourd’hui ?

Dès la fin février, des fleurs à couper de toutes sortes vous attendent à Watermael-Boitsfort, Avenue des Cailles (en face du numéro 54). Cela commence avec les jonquilles et puis, en fonction de l’agenda de Dame Nature, suivront rapidement les tulipes colorées et les iris -l’emblème de Bruxelles, produite et cueillie à Bruxelles ! Les sortes des fleurs disponibles varient au fil des saisons.

Ces fleurs sont produites sur place de façon artisanale, locale et sans pesticides. Vous pouvez les cueillir vous-même et composer votre bouquet, en self-service, et payer à la pièce dans l’urne prévue à cet effet.

Surprenez vos amis, votre famille, faites-vous plaisir et privilégiez le naturel, le local, l’artisanal.

Continue reading

Chantier bucolique et campagnard : venez vider du fumier avec nous

Voilà, tout le monde est bien rentré au bercail, grâce à l’efficace transhumance boitsfortoise de ce 15 novembre. Pour cette 2e édition, environ 200 personnes ont réalisé une haie d’honneur sur le passage des 14 moutons qui quittaient le champ des Cailles pour rejoindre le troupeau au couvent Sainte Anne.

Mais l’hiver est bien installé maintenant ; l’herbe ne pousse plus, les prairies sont humides et boueuses, le temps aussi… les brebis ne voient plus l’intérêt de sortir. Alors on leur prépare un nid douillet au chaud dans la bergerie, où elles resteront jusqu’à la saison nouvelle. Cette préparation consiste à rafistoler, agrandir, réaménager le bâtiment, mais aussi à vider le fumier accumulé pendant tout l’été, et à épandre dans le verger le précédent fumier qui a eu bien le temps de composter en tas comme il se doit.

Pour cela, bien que nous soyons fort motivés et même forts tout court (enfin chacun fait ce qu’il peut…), à 3 nous en avons pour plusieurs longs jours et de nombreuses séances de kiné pour récupérer notre dos.

Donc si certains d’entre vous veulent agréablement remplacer/complémenter leur session d’aérobic ou de musculation par un travail en plein air (presque pur), on vous invite bien volontiers ce dimanche 6 décembre de 10h à 16h. Si en plus vous avez des brouettes et des fourches à amener, on est comblés !

Vous serez bien entendu autorisés à manger vos friandises de St Nicolas sur le chantier.

Vous pourrez repartir avec autant de fumier que vous voulez, frais ou composté, magnifique or noir pour vos plantations.

N’oubliez pas dans ce cas d’amener des sacs ou autres récipients, et dans tous les cas de bons vêtements de travail et un pic-nic pour l’auberge espagnole norvégienne à midi (assortie d’un froid nordique).

D’avance un grand merci à ces bras courageux !

Merci de prévenir si vous serez des nôtres, qu’on puisse annuler nos rendez-vous de kiné, et surtout qu’on s’organise.

Un bon hiver à vous !

Transhumance à Watermael-Boitsfort le dimanche 15 novembre à 14H

C’est un grand jour qui se prépare! En effet, les bergers et bergères du Bercail ont décidé de relancer l’exploit de l’année dernière: une transhumance dans les rues de Watermael-Boitsfort!

Après 7 mois sur le chant des cailles, les 13 agnelles (agneaux femelles) sont prêtes pour devenir maman à leur tour. Notre bélier, dénommé Johnny, après avoir fécondé les brebis du Bercail, s’en est donc allé rejoindre les demoiselles du chant des cailles.

C’est donc ce petit troupeau de 14 moutons qu’il faudra ramener au Bercail !

Rendez-vous donc le dimanche 15 novembre à 14H près de l’abri des moutons sur le chant des cailles !

Nous commencerons par une explication sur le déroulement de la transhumance. Ensuite, nous sortirons du champ, nous descendrons l’avenue des cailles puis la rue des hannetons et nous entrerons sur le terrain du Couvent Sainte Anne par la résidence du CPAS.

Pour clôturer cet évènement, nous vous proposerons de déguster du jus de pommes chaud du Bercail et de faire vos réserves de jus de pommes pour l’hiver (cubis de 5 litres ou bouteilles d’1 litre)!

Nous aurons également du fil à tricoter 100% Watermael-Boitsfort ! Oui oui, vous avez bien lu, notre laine sera prête pour le jour J!

Voilà, tout est dit! Bienvenue à toutes et à tous pour cette balade inédite.

Au plaisir de vous y voir!

Les Liberterres – Projection et Bourse aux graines

Le vendredi 20 novembre, le Quartier Durable Logis-Floréal vous invite à une soirée proche de la terre:

18h – 20h: une bourse aux semences, ouverte à tous les jardiniers, que vous ayez ou pas des graines à partager. Prévenez-nous si vous avez besoin de table pour déposer vos récoltes (info.quartierdurable@logisfloreal.be)

20h: projection du film documentaire “Liberterres” de Jean-Christophe Lamy et Paul-Jean Vranken

Le bar sera ouvert avant et après le film.

Continue reading