Les Maraichers du Chant des Cailles

Depuis 2012, nous pratiquons le maraîchage agroécologique au cœur de la Cité-Jardin Le Logis-Floréal à Watermael-Boitsfort. Nous contribuons ainsi au développement de l’agriculture urbaine à Bruxelles.

L’humain est au cœur de notre projet. 

La solidarité et la confiance forment son A.D.N.

Nous travaillons la terre dans le respect des écosystèmes naturels et nous cultivons les légumes de saison sans pesticide ni autre produit chimique.   Les habitants du quartier ont ainsi la possibilité de consommer des produits sains à deux pas de chez eux.

Producteurs et consommateurs, nous formons une communauté où chacun s’engage solidairement.  Le principe est simple : via l’achat d’un abonnement, les mangeurs s’engagent à consommer les légumes que nous nous engageons à produire pour eux. Ensemble, nous soutenons une alimentation de qualité tout en maintenant des conditions de travail et des salaires décents, essentiels à la pérennité du projet.

La solidarité est également pratiquée entre les mangeurs.  Le prix de l’abonnement est variable. Seuls sont fixés un prix maximum et un prix minimum. A l’intérieur de cette fourchette, chaque mangeur évalue son « juste prix » en fonction de ses moyens financiers.

Nous pratiquons la récolte en mode auto-cueillette : les membres viennent eux-mêmes cueillir leur part de légumes tout au long de l’année.  Ce système élimine les coûts de stockage, de transport et de réfrigération des légumes. Mais il permet surtout un contact régulier avec les membres.  En suivant au jour le jour l’évolution des cultures, ils découvrent les multiples contraintes de notre métier. En se rencontrant régulièrement sur le champ, aux séances d’information, aux drinks et aux fêtes que nous organisons, les membres font connaissance entre eux.  De nouveaux liens se créent dans le quartier.

 

Chaque 1er samedi du mois, nous organisons un chantier collectif pour toute personne (membre ou non) qui désire vivre une journée de maraîchage.  C’est l’occasion de mettre la main à la terre et de vivre des moments riches en rencontres, partages et convivialité.

Tout au long de l’année, nous accueillons des stagiaires qui viennent compléter une formation professionnelle au métier de maraîcher et aussi des bénévoles qui recherchent une expérience ressourçante à vivre. Nous organisons des visites guidées pour les professionnels, les étudiants en agro écologie, les monteurs de projets semblables ou tout groupe intéressé.

Durant la haute saison, nous faisons appel à des maraîchers saisonniers qui viennent agrandir l’équipe.

Nous veillons à maximiser l’économie circulaire avec les autres pôles de la Ferme et avec les jardiniers du Logis-Floréal. Les feuilles mortes qu’ils collectent dans la Cité sont utilisées pour recouvrir la terre durant l’hiver. Le fumier des brebis est réutilisé pour fertiliser les cultures.

Dans un esprit de diversification, nous cultivons des Fleurs à couper sur le Chant des Cailles.  Le concept intègre l’auto-récolte et ne nécessite aucun abonnement.  Chacun achète sur place les fleurs de son choix et réalise son bouquet personnalisé.

Avec l’évolution du projet de maraîchage et celui des 4 autres pôles de la Ferme du Chant des Cailles, la vie dans le quartier se métamorphose pour de nombreux voisins. Mangeurs de nos produits ou pas, ils viennent se balader sur le champ avec leurs enfants et petits-enfants.  Nous participons à la Fête de la Courge de la Cité Logis-Floréal. Nous unissons nos ressources à celles de la Maison de Quartier et du Plan de Cohésion Sociale pour animer des évènements sur le Chant des Cailles et renforcer la cohésion sociale dans le quartier.

En quelques années, notre lieu de travail est devenu un lieu de rencontres, de partages et de dialogues bien au-delà de nos espérances.

Et demain ?

Le terrain que nous occupons est un terrain à bâtir. Il y donc un risque potentiel qu’il soit occupé un jour par des constructions.  L’étude S.A.U.L.E.(Symbiose Agriculture Urbaine, Logement et Environnement)  financée par Innoviris analyse les implications de nouvelles constructions sur le projet de la Ferme du Chant des Cailles, sur la vie dans le quartier et plus généralement sur la vie en ville.

Quelles que soient les issues de l’étude, nous sommes convaincus que la production d’aliments sains et de proximité est une nécessité dans la ville de demain.

Si vous aussi vous partagez notre vision, soutenez la Coopérative du Chant des Cailles.

Pour suivre notre projet, abonnez-vous à la newsletter générale de la Ferme ou inscrivez-vous au Blog que nous animons pour nos membres de l’auto-récolte de légumes.